Société DRC

CIAP-DDRC : Objectif 50.000 ex- combattants à démobiliser et réintégrer dans la vie civile

C’est ce que compte faire le comité de pilotage de la commission interprovinciale d’appui au processus de sensibilisation, Désarmement, Démobilisation et réinsertion communautaire. Ceci ressort de la première réunion ténue ce mercredi 12 Février 2020 dans la salle de réunion de l’hôtel Élisabeth en présence des membres de ce comité présidé par le Gouverneur du SUD-KIVU, Monsieur Théo Ngwabidje Kasi

Cette réunion, à laquelle a pris part le Gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita, avait pour objectif principal de tracer la politique générale de la commission sur le désarmement et la réinsertion communautaire des ex-combattants et choisir quelques projets pilotes visant à les démobiliser et les sensibiliser à réintégrer la vie communautaire et ceci en conformité avec la vision du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui veut voir tous ces compatriotes égarés quitter la brousse. Il était aussi question de mobiliser les membres du comité de pilotage sur le travail à réaliser tout au long de cette année.

L’autorité provinciale du Sud-Kivu Théo  Ngwabidje Kasi a appelé tous les ex-combattants qui ont choisi les groupes armés à abandonner le chemin des armes et regagner la vie civile faute de quoi ils seront traqués et neutralisés. Au cours de ces assises Théo NGWABIDJE Kasi, en tant que président de ce comité, a remercié les partenaires de ce programme notamment la banque mondiale et la Monusco (son partenaire stratégique) pour leur  accompagnement qui vise à atteindre les objectifs de la CIAP-DDRC.  Carly Nzanzu Kasivita, prenant la parole, a félicité son homologue du Sud-Kivu pour l’accueil chaleureux lui réservé et la tenue apaisée de ces assises dans sa juridiction.

Cette réunion s’est inscrite aussi dans l’expression commune de deux chefs d’exécutifs provinciaux, celle d’accompagner le Chef de l’Etat dans sa volonté de rechercher la paix à l’Est du pays en général et plus particulièrement dans les deux provinces sœurs du Nord et Sud-Kivu, car sans la paix il n’y a pas de développement; ce qui justifie la création même du programme CIAP-DDRC par le Président de la République.

Rappelons que la réunion d’aujourd’hui qui a coïncidé avec la commémoration de la journée mondiale de l’éradication du phénomène enfant soldat fait suite à celles déjà ténues au Nord Kivu et la dernière en date du 19 janvier 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *