Politique DRC

RDC-Rtnc: les violons ne s’accordent pas entre Freddy Mulamba et Patrick Muyaya, il décide de saisir le conseil d’État

Freddy Mulumba dénonce « le complot » de Patrick Muyaya et des rwandais contre Félix Tshisekedi et devait saisir le Conseil d’État vendredi 24décembre 2021

Freddy Mulumba Kabuayi  a promis saisir le Conseil d’Etat ce vendredi 24 décembre 2021 à Kinshasa . Il a donné mandat à ses avocats afin de signer et déposer au conseil d’Etat au nom et pour son compte du directeur général ai de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) une requête contre sa suspension à titre conservatoire par le ministre de la communication et des médias.

Selon son entourage , la procuration sera signée dès ce jeudi 23 décembre 2021.

Au cours d’une conférence de presse le mercredi dernier dans la capitale congolaise, Freddy Mulumba a décrié l’attitude et la décision du ministre de la communication et des médias à son encontre.

A l’en croire , cette mesure est illégale et émane d’un laboratoire des rwandais.

« Ce qui se passe à la RTNC reste la résistance au changement. Depuis Mobutu, cette entreprise n’a connu de réformes. Il est question aujourd’hui de réinventer une autre télévision proche du peuple et défendant les intérêts de la nation capable de s’adapter aux nouvelles technologies de l’information et à la géopolitique mondiale du 21ème siècle », a-t-il dit d’emblée.

Et de marteler :

« Le contrat Aubs que je refusais de signer, l’émission que j’ai faite 2 jours avant l’arrivée de Kagame à Kinshasa sur l’agression des rebelles M23 dénoncé par les FARDC dans un communiqué. Le ministre m’appelait pour ne pas rediffuser l’émission, la situation de la redevance dénoncée par l’IGF et l’audit que j’avais initié pour voir claire car selon l’IGF, l’exécution du budget de la RTNC a révélé un taux de réalisation de 100 % pour les rémunérations et 0% pour l’investissement. L’équipe de contrôle a constaté que la rubrique interventions économiques a été mouvementée de CDF 3.338.223.456; soit un dépassement de 1.400 % engagée par le ministère de communication et Médias à l’insu de la RTNC traduisant ainsi sa non maitrise des lignes budgétaires mises à sa disposition ».

 

Freddy Mulumba Kabuayi s’étonne du mauvais jeu « utilisé » par le ministre Patrick Muyaya pour contraindre les détournements de plusieurs millions des dollars décriés par les inspecteurs de l’IGF dont son ministère serait bénéficiaire au profit du média public.

« Le 14 décembre 2021, je reçois un coup de fil du directeur du cabinet du ministre vers 18 heures me demandant de l’attendre à mon bureau à la RTNC. Vers 18 heures 30, le dircab est accompagné du président du conseil d’administration pour me signifier que j’étais suspendu à titre conservatoire alors que le matin, le 13 décembre 2021, je venais de déposé au bureau de l’IGF les réponses à la feuille d’observations provisoires qui est la base d’un débat contradictoire entre les inspecteurs de l’IGF afin d’établir le rapport final. En date du 29 novembre 2021, le ministre m’avait adressé une demande d’explication concernant la régularisation des agents stagiaires qu’il considère comme une pratique illégale. Et estime que les éléments de réponses ont été non convaincants et non concluants ».

Pou rappel , Freddy Mulumba a été suspendu mardi 14 décembre 2021 de ses fonctions de Directeur général ad intérim de la RTNC. Plusieurs griefs sont retenus contre lui, selon le ministre de la communication et des médias. Il s’agit notamment de violation intentionnelle de l’article 13, paragraphe 1, de la loi N°08/009 du 7 juillet 2008 portant dispositions générales applicables aux Établissements publics ; de violation de l’article 15, paragraphe 1, du Décret N°09.62 du 03/12/2009 fixant les statuts de la RTNC qui réserve cette matière à la compétence exclusive du conseil d’administration ainsi que de non respect de la procédure disciplinaire et non respect des dispositions statutaires régissant la RTNC telles que reprises dans le procès-verbal du conseil d’administration du 05 novembre 2021

    112

    Laisser un commentaire