À la Une International Sécurité

Les Afghans sont en route vers la RDC, et non l’Ouganda qui n’est qu’un port de transit (tribune)

SEREINS FACE AU PÉRIL AFGHAN EN RDC

Les Afghans sont en route vers la RDC, et non l’Ouganda qui n’est qu’un port de transit. Museveni, ce cher voisin, n’a-t-il pas commencé déjà de construire des routes reliant nos deux pays ? Si l’Ouganda était hospitalier, il aurait accueilli les réfugiés hutu refoulés de Tanzanie, que Kigali refuse d’accueillir quoique rwandais, et qu’il a réussi à routés vers le Nord Kivu et maintenant l’Ituri, les revêtant au passage de l’étiquette de Banyabwisha, les tueurs actuels dans l’Ituri, les pseudo-ADF.

Lorsque le génocide du rwanda a éclaté en 1994, nous étions très loin de nous douter qu’il s’agissait en fait d’une première étape d’un plan d’envahissement du Congo concocté par les Américains sous Bill Clinton. Depuis, les écailles de nos yeux sont tombées et nous voyons très bien ce qui se passe avec l’arrivée des Afghans. Lors de la première invasion, notre président Mobutu, et notre armée, ont laissé faire ; les témoignages de Kengo wa Dondo, dans sa vidéo bien connue sur les réseaux, sont là pour nous donner les leçons de l’histoire. Aujourd’hui, c’est la même chose : Félix Tshisekedi est sans solution, et notre armée préfère intimider les députés et les citoyens. Sauf que nous avons déjà appris la leçon.

Il y en a qui ont commencé à paniquer. Il n’y a pas de quoi, puisque nous savons ce qu’il y a à faire : éveil et activation de la conscience nationale, et autodéfense, le « Prenez- vous en charge » de Laurent-Désiré Kabila. Il est important que tous les Congolais se lancent dès aujourd’hui, à Kinshasa, dans les provinces comme dans la diaspora, dans la sensibilisation et la mobilisation des consciences. La constitution d’une « Coordination pour le Salut Public » présente sur toute l’étendue du pays et à l’étranger est nécessaire pour coordonner toute cette action. C’est Armageddon, le combat final entre le bien et le mal, entre le Nation et ses agresseurs.

Quant à nos dirigeants et à notre armée, regardons-les avec bienveillance mais aussi avec lucidité et fermeté. Aucun dirigeant, aucun président, aucune institution de la République ne peut s’opposer à ce rouleau compresseur. Seul le peuple, et la victoire est certaine.

Que Dieu bénisse le Congo. Que le Dieu de Kimpa Vita et de Simon Kimbangu, de Mwata Yamfu et Lumumba soit à nos côtés. Victoria certa.

Kimikambo GONTCHO (+ 243 81 27 22 490)
Conscience nationale en action (CNA)

    489

    Laisser un commentaire