International Sécurité DRC

Uganda : l’armée défie une attaque de la milice CODECO dans le district de zombo

Les Forces de défense du peuple ougandais (UPDF) affirment avoir tué six combattants de la Codeco, originaires de la République démocratique du Congo (RDC), qui étaient déguisés en travailleurs forestiers. Dans un communiqué de l’armée ougandaise interprété par le média Daily Monitor, parmi les six morts figurent deux sujets ougandais qui s’étaient alliés à la milice CODECO.

Un soldat de l’UPDF a également été tué au cours de cette attaque et trois autres ont été blessés, a annoncé l’armée ougandaise.
Le fait s’est produit le vendredi 16 juillet, vers 6 heures du matin, à Zeu, dans le district de Zombo, dans la province voisine de l’Ituri, en Ouganda.

« Nous avons mis six des assaillants hors d’état de nuire et saisi une mitraillette (SMG) avec 11 balles réelles, 11 arcs avec flèches et trois machettes (panga)… les assaillants sont soupçonnés d’être la bande armée congolaise CODECO et des informateurs ougandais » , a déclaré le porte-parole de la Défense et de l’armée ougandaise, le brigadier Flavia Byekwaso.

Avant d’ajouter,  « Nous appelons la communauté de la région à rester calme alors que nous continuons à nous coordonner avec nos homologues congolais pour traquer le groupe (les membres qui ont réussi à s’échapper vers la RDC) et éviter de futures attaques ».

C’est la deuxième fois en 17 mois qu’un groupe armé en grande partie d’outils de combat traditionnels fait une incursion en Ouganda depuis la RDC, bien qu’il ne soit pas clair si les combattants de cette dernière attaque sont du même groupe ou lié d’une manière ou d’une autre à ceux qui ont attaqué la base de l’UPDF à Zombo en mars 2020. À cette époque, l’armée ougandaise avait déclaré avoir tué 22 attaquants de Codeco et plusieurs autres arrêtés.

Joël HERI BUDJO

    387

    Laisser un commentaire