À la Une Sécurité DRC

RDC/ Sécurité : les pays de la CIRGL s’engagent à mutualiser les efforts militaires et non militaires pour lutter contre les forces négatives dans la partie Est

A travers un communiqué sanctionnant la fin des assises tenu à Goma la semaine dernière soit du 03 au 06 mai 2021, les participants dont les experts des services de sécurité, de la société civile venus du Burundi, de l’Ouganda, du Rwanda, de la RDC et de la Tanzanie se sont engagés à mutualiser les efforts militaires et non militaires cela dans le but de barrer la route aux forces négatives dans la partie Est de la RDC.

Cela survient après la décision sortie de la troisième réunion des Chefs des renseignements et de sécurité qui s’était tenue le 3 février 2020 à Nairobi au Kenya.
Dans les deux prochaines années, les participants se sont décidés de mettre en œuvre un plan d’action et plusieurs recommandations ont été émises entre autres:

Encourager les forces négatives identifiées à adhérer pacifiquement aux processus de désarmement et de rapatriement volontaire sans conditions politiques.
Entreprendre des initiatives en vue de couper sources d’approvisionnement aux niveau local, national et régional ainsi que la prévention du recrutement et la circulation illégale des armes légères et petits calibres.
Améliorer les programmes de DDR par le renforcement des mécanismes existants et l’amélioration de la coordination entre les commissions nationales au niveau régional.
Identifier les actions visant à traiter les causes profondes de l’activisme des forces négatives.
Mais également, les participants ont convenu également que le Plan d’action serait mis en oeuvre conformément à leurs engagements aux titres de l’Accord Cadre, du Pacte sur la Sécurité, la stabilité et le développement dans la région des Grands Lacs, du respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire ainsi qu’en synergie et complémentarité avec les mécanismes existants renseigne le même communiqué”

Les résultats de cet atelier seront présentés pour approbation aux Chefs des services de renseignements et de sécurité et aux garants de l’Accord cadre au cours d’une réunion prévue quant à ce à Bujumbura au Burundi en juin 2021 a précisé à la presse monsieur Patrick Mutombo un des experts congolais participant à cet atelier.

Et de poursuivre
Après cet atelier , les États membres se sont fixés comme objectif de tenir les réunions bi-annuelles cela en groupe de contact, les qu’elles seront complétées par des réunions virtuelles en fonction des sujets à traiter.
Et qu’avec cet atelier de Goma, la paix sera possible d’ici là car le président de la République Démocratique du Congo Félix Tshisekedi ne cesse de se battre pour son retour et qu’il est temps de se ranger derrière sa vision a conclut Patrick Mutombo

Guellord Risasi

    73

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *