Politique DRC

RDC : Promesse Matofali croit au changement avec la mise en œuvre de l’union sacrée

Lors de son retour à goma ce vendredi 15 janvier 2021 en provenance de Kinshasa, le député provincial élu de la ville de Butembo Promesse Matofali Yonama a fait savoir au cours d’une interview accordée à la presse qu’il croit au changement en RDC dans plusieurs secteurs de la vie nationale avec la mise en œuvre de l’union sacrée pour la nation initiée par le chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

” nous venons de Kinshasa ou nous y avons fait presque une semaine cela sur invitation des autorités nationales, vous le savez bien au niveau de la province du Nord-Kivu nous avions introduits une motion de défiance contre le gouverneur de province et alors les autorités voulaient en savoir plus et c’est la raison qui a fait à ce que nous puissions répondre à cette invitation.

Nous avons profité de ce moment pour rencontrer presque tous les leaders de la province pour parler des maux rongeant cette partie du pays mais aussi nous avons participés au rendez-vous de l’élaboration d’un cahier des charges de notre plate-forme ensemble pour le changement que notre président Moise Katumbi va déposer au chef de l’état félix Antoine Tshisekedi d’un moment à l’autre.

On ne peut pas parler de l’union sacrée sans parler de Moise Katumbi dans le sens où cette idée concerne les acteurs politiques qui étaient à Genève et qui voudraient voir les choses changer et comme le président Tshisekedi a annoncé qu’il avait rompu le FCC c’est pour cela nous sommes partis répondre à son invitation et sommes dans le processus de faire parti des créateurs de cette union sacrée que tout le monde attend”

Promesse Matofali Yonama précise que les choses évoluent bien car les commissions sont déjà en marche et d’ici le 03 février 2021tout le monde sera tenu au courant des évolutions et dit croire au vrai changement dans plusieurs secteurs de la vie nationale avec la mise en œuvre effective de cette union sacrée.

Pour lui, la province du Nord-Kivu ayant plusieurs particularités quant à ce qui concerne la situation sécuritaire c’est pour cela lui en tant que fils du terroir a mis l’accent sur cet aspect dans le cahier des charges qui sera déposé auprès du 1er citoyen de la république et émet le vœu de voir un fils de la province du Nord-Kivu prendre le ministère national de la défense car ayant assez d’idées claires sur l’insécurité qui ronge ce coin du pays depuis plus de deux décennies.

A lui de conclure que tous les anciens membres qui sont sortis du FCC et qui adhèrent à la vision de l’union sacrée sont les bienvenus mais ce qui est sûr dans leur cahier des charges ils veulent des nouvelles figures et pas les gens qui ont mis le pays à genoux au cours des  régimes passés.

Guellord Risasi

    57

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *