À la Une Sécurité DRC

Butembo : « La population doit soutenir les FARDC pour le retour d’une paix durable à Beni » général major Peter Tshirimwami

Le séjour du commandant des opérations SOKOLA 1 s’est poursuivi ce Samedi 21 Novembre en ville de Butembo. Ce samedi, le Général major  PETER TSHIRIMWAMI,  a échangé avec les composantes de la société civile, dans la grande salle de la mairie de Butembo. Comme pour les précédentes couches qu’il a rencontrées, ces échanges ont essentiellement porté sur la situation  sécuritaire  qui prévaut en ville et territoire de Beni avant le lancement de la deuxième phase des offensives dite de grande envergure contre les ADF.

Pour la réussite de cette nouvelle phase opérationnelle, le général-major Peter Tshirimwami a invité les représentants des couches sociales locales  à collaborer et à appuyer    les éléments des forces armées de la république démocratique du Congo engagés dans le combat à BENI.

Le porte parole des opérations SOKOLA 1, lieutenant Antony Mwalushay, s’est exprimé au sortir de ces échanges. « Il y a plusieurs formes de guerre, celle que nous sommes entre de mener contre l’ennemi dans des forêts, et d’autres formes. Chacun doit les comprendre et jouer un rôle dans la pacification de cette zone de Beni, aucune armée du monde n’a jamais seule terminée la guerre, il y a toujours l’appui de la population. Sans les habitants on ne peut rien faire,» indique le lieutenant Antony Mwalushay.   

Après ces échanges les participants ont promis du soutien et de l’accompagnement aux  FARDC.  Ils disent également être prêt à lancer une série de sensibilisation  appelant la communauté locale  au soutien total des FARDC. 

    «Nous pensons que nous allons conscientisés la population aux valeurs nationales et à l’amour de la nation par ce qu’avec l’amour envers son pays on peut finir avec ces massacres. La population civile a aussi un service à rendre pour la pacification de cette région. C’est notre affaire tous on a intérêt à intervenir, nous promettons notre soutien total. Nous recommandons aux habitants de contrôler le mouvement de leurs voisins pour que soit déniché les complices dans cette affaire,» indiquent certains participants.

    Signalons que c’est depuis jeudi dernier que le général-major Peter Tshirimwami échange avec différentes couches des populations locales pour trouver tant soit peu certaines solutions sur la situation sécuritaire critique dans le grand Nord de la province du Nord-Kivu.

    Glodie Mirembe 

      149

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *