Science & Éducation

Goma: le préfet d’études de l’institut Mavuno accusé d’abuser sexuellement ses élèves filles

L’alerte vient du corps professoral de l’institut Mavuno à Goma. Dans une correspondance adressée à monsieur le coordonnateur des écoles conventionnées Islamiques avec plusieurs copies réservées à la hiérarchie des écoles et dont copie est parvenue à la rédaction de vision de midi.net, les enseignants expriment leur indignation face au comportement du préfet d’étude, monsieur Abdou Rukamata. Le corps enseignant l’accuse d’abus sexuel avec les élèves filles de son école. Ils sollicitent de la hiérarchie islamique, le remplacement de cette autorité qui jouit d’une faible morale professionnelle et éthique.

Selon cette correspondance, monsieur Abdou Rukama, préfet des études de l’institut Mavuno n’est pas à son premier forfait. “Il a plusieurs fois été à la course de nos élèves-filles”, s’indignent les enseignants. son comportement constitue un déshonneur et ternit l’image de l’institut.

Dans cette aventure, il lui est arrivé de rendre grosse une fille mineure inscrite dans la 8ème année à son école et la famille du préfet s’était engagé à prendre en charge la fille. Pour de raison de déontologie, nous taisons le nom de victime citée dans la correspondance. “Le cas le plus éloquent est celui de l’élève ayant 16 ans de la 8ème année qui a été victime de cette barbarie et enceintée par ce Directeur des Etudes“. En annexe de la correspondance se trouve une longue liste de signataires de la dénonciation, mais aussi l’acte d’engagement de la famille de ce préfet.

Ces enseignants demandent dans l’urgence le remplacement de ce préfet pour sauver l’image de l’institution, ou de le traduire en justice si cela plairait à la coordination.

La rédaction

    51

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *