Economie DRC

RDC-Malversation financière au sein de Transco : la campagne CNPV soutient le rapport de l’Odep.

Au travers un communiqué parvenu ce lundi 05 octobre à la rédaction de vision de Midi, la campagne “le Congo n’est pas à vendre” CNPV soutien le rapport de l’observatoire de la dépense publique ODEP et appelle la justice congolaise à faire toute la lumière sur le dossier TRANSCO.

la campagne «Le Congo n’est pas à vendre » soutient toute la démarche de l’ODEP qui vise à dénoncer ces détournements de fonds à la Société de Transport au Congo « TRANSCO» auprès du Procureur Général près de la Cour d’Appel à Kinshasa/Matete afin qu’une enquête soit ouverte et que les coupables de ces actes qui mettent en danger l’avenir de la dite société ainsi que celui des milliers de Congolais, puissent subir la rigueur de la loi“, lit-on dans ce communiqué signé par les organisations membres de la CNPV dont AETA, AFREWATCH, PPLAAF et RECIC.

Par ailleurs, la campagne le Congo n’est pas à vendre (CNPAV) a indiqué que dans ce rapport, L’ODEP documente et prouve qu’il y a eu détournement des subventions du gouvernement et des recettes par le Directeur Administratif et Financier: il s’agit ici des détournements des
subventions de carburant, des recettes mobilisées par la société et la location des bus, des détournements des recettes publicitaires ainsi que la constitution des caisses parallèles.

En outre, le non respect des procédures des marchés publics par le Directeur général suspendu, poursuit la CNPV, a conduit à plusieurs irrégularités la passation des marchés publiés au sein de TRANSCO. Cette analyse est d’autant plus confirmée par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics qui évoque 67% des marchés passés
en violation des lois relatives au marchés publics.

Pem

    101

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *