À la Une Justice RDC Politique DRC

RDC-CNPAV : Les organisations de la société civile dénoncent l’opacité dans la gestion des fonds alloués à la CENI pour les élections de 2018.

Au travers un communiqué parvenu ce dimanche 27 septembre à notre rédaction, plusieurs organisations de la société civile et mouvements citoyens regroupés au sein du consortium Congo n’est pas à vendre CNPAV ont exprimé des inquiétudes quant au manque de transparence constaté dans la gestion de fonds alloués à l’organisation des élections de 2018 par la Commission électorale Nationale indépendante CENI.

«Ayant noté avec regret l’absence notoire et flagrante de la transparence et redevabilité dans la gestion des fonds alloués à la commission électorale nationale indépendante pour l’organisation des élections de 2018 » lit-on dans le communiqué des mouvements citoyens dont la Lucha, EECHA, Biso peuple, Congo Ubuntu.

Par ailleurs, engagés dans une campagne citoyenne consistant à mobiliser les mouvements citoyens, les dynamiques des jeunes et les organisations de la société civile à travers le territoire national, ces organisations du CNPAV exigent l’audit externe de la gestion globale de la Ceni depuis 2012.

A cet effet, elles ont lancé une campagne de plaidoyer auprès des décideurs principalement le parlement, le gouvernement et le président de la République sur les responsabilités pour rendre effectif l’audit exteme de la Centrale électorale et exiger ainsi aux décideurs la réhabilitation de la Cour des Comptes en lui restituant ses compétences, ses capacités et moyens requis conformément à la loi.

Pem

    165

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *