À la Une Economie DRC

Kasaï Oriental : La firme roumaine AM Développements International doit déposer 30 millions de dollars à la MIBA avant de lancer ses activités

Protéger les patrimoines de l’État, le développement du Kasaï Oriental et le bien être de sa population tels sont les soucis majeurs du président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental. Il a eu des entretiens professionnels avec le DG de la MIBA à Kinshasa pour des orientations.

Après plusieurs spéculations autour du contrat d’exploitation minière à Mbujimayi, signé à Kinshasa le 12 Février dernier entre la MIBA et la firme roumaine AM Développements International spécialisée en construction et exploitation minière, le président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental a voulu en savoir plus.

C’est dans ce cadre que Yves Muamba s’est entretenu dimanche à Kinshasa avec le directeur général de la MIBA.
Albert Mukena a tout d’abord retracé le fait ayant conduit à la signature de ce contrat. Il a laissé entendre à son interlocuteur que la firme roumaine a respecté toutes les procédures exigés par la MIBA. Après analyse, nous avons trouvé que cette société est très fiable a laissé entendre le DG de la MIBA.

Sur les 14 massifs que comptent la société minière, la firme roumaine AM Développements International va exploiter sur le massif 1 avec 181 millions de dollars d’investissement. Mais avant les débuts des travaux de cette nouvelle Société qui exercera indépendamment de la MIBA, devra donner 30 millions de dollars à la MIBA, un montant non remboursable; a souligné Albert Mukena.

Cette dernière, a affirmé le Numéro 1 de l’assemblée provinciale du Kasaï Oriental, une fois cette somme disponible, elle servira notamment à la relance des activités de la MIBA mais aussi aux paiements des arriérés des travailleurs et des retraités.

Selon le DG de la minière de Bakwanga, ce partenariat augure l’ère du développement à Mbujimayi et les emplois seront créés.

Il sied de noter que dans cette entreprise qui sera créée la Miba possède des actions à 49% et 51% reviennent à la firme roumaine.

N’ayant pas reçu des éléments de réponse sur certaines questions notamment la structuration et la gestion de cette nouvelle entreprise , Yves Muamba reste dans le suspense.
Le patron de la MIBA a par ailleurs promis de lui fournir ces éléments et autres précisions complémentaires une fois disponible.

Il sied de noter que la MIBA continuera sa marche comme par le passé. Et c’est pour la toute première fois que la société minière de Bakwanga a signé un partenariat à la hauteur de 181 millions de dollars américains. La population Est- Kasaienne peut enfin espérer un vent nouveau avec ce contrat gagnant-gagnant à laisser entendre Albert Mukena DG de la MIBA.

Pour sa part, en séjour dans la capitale congolaise le président de l’organe délibérant du Kasaï Oriental Yves Muamba promet de rencontrer toutes les parties prenantes notamment le ministre des mines pour en savoir un peu plus sur le contrat qui lie la MIBA à la firme roumaine.

    6

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *