Uncategorized

Sud-Kivu : journée ville mortes ce lundi, les activités ont tournées au ralenti dans plusieurs coins des territoires de Fizi et Mwenga.

Le mot d’ordre appelant à la journée ville morte décrétée par les forces vives de la société civile a été respecté dans toutes les villes de Kamituga, Baraka et dans les centres et cités minières des territoires de Mwenga et Fizi au Sud Kivu.

Les habitants de ces entités ont manifesté toute la journée de ce lundi 10 février 2020, pour exiger la réhabilitation des routes nationales numéro 2 et 5 qui se trouvent dans un état de délabrement très avancé.

Au centre commercial de Mwenga, des manifestants ont barricadé la RN2 au niveau du Parking principal et au poste de la Police de Circulation Routière (PCR), jusqu’à bloquer la circulation. Aucun véhicule ni moto en provenance de la ville de Bukavu ou Kamituga n’a pu franchir ces barricades jusque dans les après-midi, explique un acteur de la société civile sur place.

La même situation a été observée dans la ville de Baraka en territoire de Fizi. Ici toutes les couches de la société civile demandent au gouvernement de réhabiliter la RN2 et le pont Sangya qui ne facilite plus la communication avec le reste des autres centres commerciaux.

Notons que ces manifestations se font suite à l’appel des sociétés civiles dans toutes leurs diversités des villes de Baraka et Kamituga, à la désobéissance fiscale et à l’organisation des journées villes mortes pour exiger la réhabilitation des routes en délabrement très avancées.

Pascal D. Ngaboyeka

    25

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *