À la Une Politique DRC

RDC: Après l’évaluation de l’exécution du programme de 100 jours, le 1er ministre ordonne le décaissement de 3,5 millions USD pour la finalisation.

Au cours d’une assise d’évaluation des travaux de 100 jours du Président Félix Tshisekedi, le taux d’exécution a été de 55% avec une dépense allant jusqu’à 33 millions de USD. Les restes de travaux seront accomplis dans le 13 millions de USD qui restent à décaisser. Doré déjà, le premier ministre Ilunga Ilunkamba a ordonné depuis le 08 février le décaissement 3,5 millions de dollars pour la poursuite desdits travaux.

Le 1er Ministre Ilunga Ilunkamba a présidé ce Samedi 8 Février 2020 la séance d’évaluation des travaux d’exécution des infrastructures en RDC. Cette évaluation a concerné essentiellement le Programme d’urgence des 100 jours et le Social centré sur la construction des logements sociaux des militaires et Policiers.

Le résultat de cette évaluation montre que l’exécution des travaux est à hauteur de 55%, tandis que le décaissement est à plus de 56 %, précise le vice premier ministre et ministre de VPM du Budget MAYO MAMBEKE.

Initialement prévu, le coût global des travaux est de 46 millions des dollars américains. Il reste à décaisser 13 millions. Ce qui fait voir que 33 millions de dollars ont déjà été utilisés pour cette première phase.

Dès Samedi 08 février 2020, le 1er Ministre Ilunga Ilunkamba a ordonné le décaissement des 3,5 millions des dollars américains pour accélérer les travaux. Et chaque semaine, des fonds seront rendus disponibles pour ces travaux. Le gouvernement Ilunkamba prend l’engagement de terminer tous les travaux d’ici le 30 juin 2020.

Plusieurs personnalités ont pris part à ces assises d’évaluation. Il s’agit du VPM du Budget MAYO MAMBEKE, du VPM des ITPR Willy NGOOPOS, du Vice Ministre des Finances Junior MATA, du Directeur de Cabinet Adjoint du Ministre d’État à l’Urbanisme et Habitat, du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, du DG de l’Office des Routes et du DG de l’Office des Voiries et Drainage.

La population congolaise en général et Kinoise en particulier est appelée à prendre son mal en patience, a conclu le premier ministre.

    31

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *