À la Une Sécurité DRC

Nord-Kivu : Le chef de la milice UPDC et 470 de ses élements se rendent aux FARDC à Masisi

Bilikoliko Mingenya, chef du groupe rebelle Maï-Maï Union des Patriotes pour la Défense du Congo (UPDC) actif dans le Masisi, s’est rendu dimanche 2 février entre les mains des FARDC. Il a annoncé déposer les armes et a été accompagné par ses 470 éléments. Il s’était déjà autoproclamé général. Il maîtrise bien la langue swahili, langue à travers laquelle il a répondu aux questions des journalistes.

Répondant à l’appel du chef de l’Etat sur la pacification de la région, ce grand chef rebelle précise par ailleurs venir participer à la pacification de la RDC et à la construction du pays ayant traversé un moment difficile avec des guerres.

    Des armes lourdes remises par l’UPDC lors de sa reddition. © Photo Djaffar Al Katanty. Sake, le 2/2/2020

    Ce seigneur de guerre qui venait de passer vingt ans en brousse a déposé plus 50 armes et plusieurs types des munitions de guerre dont des roquettes et autres armes capables d’abattre un hélicoptère.

    Rappelons que dès son arrivée au pouvoir, le président Félix Tshisekedi avait appelé tous les groupes armés encore actifs sur sol congolais à déposer les armes.

    David Lupemba

      6

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *