À la Une Sécurité DRC

RDC: LES FDLR dénoncent les accords entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame visant à massacrer les réfugiers rwandais à l’Est de la RDC.

Restés tacites depuis de longues années, les FDLR haussent le ton et dénoncent le plan machiavélique du gouvernement rwandais contre la RDC. Ils accusent les deux chefs de l’Etats de comploter pour massacrer les réfugiers rwandais à l’Est de la RDC et condamnent l’inaction de la communauté internationale dans la protection des civils. ils souhaitent que la même communauté internationale mette une pression sur Kigali pour un dialogue inter rwandais.

Dans son communiqué de presse n°001/2020, du 10 janvier, les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda, “FDLR” en Sigle, condamnent énergiquement l’accord conclu entre KAGAME et TSHISEKEDI. Ces accords traitent de la coalition des FARDC et GROUPES ARMES pour massacrer les réfugiés rwandais à l’EST de la République Démocratique du Congo sous l’œil complaisant de la Communauté Internationale via la MONUSCO.

A travers ce moyen, les FDLR dénomme le Rwanda d’envahisseur de la RDC. “Le souci culminant du gouvernement rwandais est de perpétuer son plan d’occupation de la RDC (ou sa balkanisation à défaut) qu’il rêve depuis les années 1990”, éclaire le communiqué. Une vision non partagée par ce groupe rebelle. Pour les FDLR, la grande lutte est la restauration d’une paix durable dans la Région des Grands Lacs Africains en général, et au Rwanda en particulier.

Vue cette vision diabolique, les FDLR invitent la Communauté Internationale, en particulier les pays de la Sous-région de leur emboîter le pas.

Ils appellent aussi le”Peuple Congolais Patriote”, à prendre le devant pour défendre l’intégrité et la souveraineté du pays contre “les prédateurs hégémonistes et impérialistes qui n’ont cessé de convoiter ses richesses pour servir de tremplin à la construction de l’Empire Hima Tutsi“.

Dans la même optique, les FDLR déplorent amèrement l’attitude de la MONUSCO caractérisée par sa passivité et/ou son insouciance de protéger les réfugiés rwandais en RDC en danger de mort lors des opérations de ces soi-disant forces coalisées alors que cela s’inscrit dans sa mission de protection de la population sans discrimination. Ils réitèrent ensuite, leur appel pressant à la Communauté Internationale de faire pression au régime de Kigali d’accepter le dialogue hautement inclusif avec ses opposants pour trouver ensemble la solution au problème rwandais essentiellement politique pour qu’une paix durable règne au Rwanda, en RDC et dans la Région des Grands Lacs Africains.

David Lupemba

    19

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *