À la Une Justice RDC

Tanganyika : Jacques Kahindo, chef de parquet de Manono est jugé personne non gratta par la société civile

S’agit-il d’une chasse à l’homme dans le Tanganyika. Pendant une semaine, la société civile de Manono a organisé une série de manifestation pour forcer le procureur de la République près du tribunal de paix de Manono au départ sans conditions. Les faits lui reprochés ne sont pas clairement détaillés, toutefois il est accusé de ne pas rendre une justice équitable.

Le procureur du parquet près le Tribunal de paix de Manono, Jacques Kahindo, a finalement quitté ce Territoire de Tanganyika sous pression de la société civile locale.
Son départ, annoncé lundi 6 janvier, est intervenu à la suite d’une série des manifestations organisées depuis une semaine par cette structure citoyenne locale. De son côté, l’administrateur de Territoire appelle la société civile à la tolérance.

La population ainsi que les animateurs de la société civile de Manono ont obtenu ce qu’ils voulaient : “le départ du procureur Jacques Kahindo”. Le coordonnateur de la société civile de Manono, abbé Moïse Kiluba, précise :

« S’il n’était pas confirmé que M. Jacques Kahindo n’était parti, nous étions obligés de le récupérer de sa résidence pour le déposer à l’aérodrome de Manono. L’autorité provinciale pouvait peut-être le récupérer à partir de l’aérodrome. Le peuple de Manono a besoin de la paix et d’une justice équitable ».

L’administrateur de Territoire assistant en charge des Affaires politiques, Justin Batangali, a réussi à calmer les esprits. C’est au cours d’un rassemblement organisé lundi matin au siège de la société civile qu’il a confirmé le départ du chef de parquet.

L’administrateur de territoire, Pierre Mukamba en mission de service à Kalemie, appelle pour sa part la société civile au dialogue dans la gestion des affaires touchant à la population.

« On cherche une solution appropriée. Si on vient de manifester aujourd’hui et contre lui (procureur); et puis demain, ça sera contre tout le monde », a déclaré Pierre Mukamba.

Moma fataki

    172

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *