À la Une Culture DRC

Butembo : Les derniers hommages sont rendus au professeur KITSWIRI Paul samedi 04 janvier

    En toge noire, au visage de tristesse, aux cris de pleurs, le corps académique de Beni Butembo a entouré la dépouille mortelle de son estimé Professeur KAKULE KITSWIRI, Directeur Général de l’ISAM (Institut Supérieur des Arts et Métiers) à Butembo.

    Après la lévée du corps de l’hôpital général de référence de Katwa, ville de Butembo, le 3 janvier 2020; le cortège funèbre est allé jusqu’à l’ISAM LUBERO à Butembo où feu KITSWIRI assumait les fonctions de Directeur général jusqu’à sa mort. Le cortège était constitué des étudiants, des enseignants d’Université, des membres des familles et des curieux.

    Après l’étape de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers, le cortège est allé à l’Université Officielle de Ruwenzori. L’illustre disparu prestait en effet à l’UOR Butembo depuis 2005 comme enseignant. Il meurt Doyen de la Faculté de sciences sociales, politiques et administratives. Cet enseignant attendait constituer son dossier à transmettre au ministère de l’ESU en vue de sa nomination au titre de Professeur ordinaire d’ici mai 2020, a fait savoir le professeur Jean-Roger SYAYIPUMA, Recteur de l’UOR.

    La leçon académique a par la suite été présentée par le professeur MUHINDO MUGHANDA, enseignant en sciences politiques. Après l’exposition du corps dans ces milieux universitaires, le corps du professeur KAKULE MATUMO KITSWIRI Paul a été conduit à son domicile à Vulema. Son enterrement aura lieu ce samedi 04 janvier 2020 à Kyondo après un culte funéraire.

    Pour rappel, le Professeur KAKULE KITWIRI Paul est mort depuis le 27 décembre 2019, aux cliniques Universitaires de L’U.C.G (Université Catholique du Graben). Avant sa disparution, il était Directeur Général de l’ISAM-Lubero à Butembo et Doyen de la Faculté des Sciences Sociales, Politiques et Administratives à l’UOR (Université Officielle de Rwenzori).

    Il a publié des ouvrages et mémoires, l’exemple de « Les grandes puissances ont déjà comptabilisé nos intérêts dans les leurs et sanctuarisé ces intérêts. Autrement dit, elles veulent nous maintenir perpétuellement sous leur domination »

      5

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *