À la Une Sécurité DRC

Beni : Nzanzu Carly Kasivita, Gouverneur du Nord-Kivu salue la force du partenariat civilo-militaire dans la traque des ADF à Beni.

    Nzanzu Kasivita, Gouverneur du Nord-Kivu et Richard Kasonga, porte-parole des FARDC au cours d’un point de presse du 30 décembre à Beni

    Après l’accueil du Cardinal Fridolin Ambongo à Beni, le numéro1 de la Province du Nord-Kivu, séjourne à Beni. Il mène des concertations avec les couches de la population et échanger avec elles sur des questions spécifiques de la sécurité et du développement de la ville. Il a, cependant, trouvé utile de lancer certains ponts sur des rivières pour faciliter la sécurisation de la population par son armée et sa police en cas d’alerte.

    Au cours d’un point de presse tenu à Beni le 30 décembre, le Gouverneur de Province reste reconnaissant de la parfaite collaboration entre civil et militaire dans la traque des égorgeurs des civils. Animé la soirée conjointement les Forces armées de la République, Carly Nzanzu Kasivita a rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat et commandant suprême des forces armées pour sa ferme détermination à éradiquer le phénomène ADF dans la région. Il a ensuite de saluer la franche collaboration qui existe déjà entre l’armée et la population.

    Selon son attaché de presse, l’autorité provinciale n’ pas caché ses mots pour, en fait, décourager toute personne qui engage des petits discours diaboliques visant à désorienter et démoraliser les Forces Armées de la République au front.

    De son côté, le porte-parole de l’armée, le Général Major Richard Kasonga, prenant la parole après le numéro un de la province, l’a remercié d’une manière prompte et sincère, pour ses efforts fournis dans la sensibilisation de masse. D’après lui, cette sensibilisation participe efficacement dans la réduction de la violence communautaire.

    Cela a rendu, poursuivait-il, fragile les forces négatives dont les ADF et leurs alliés dans le Nord-Kivu, particulièrement à Beni-Lubero. Le soutien de la population de Beni-Lubero, et du Nord-Kivu en général, aux FARDC, n’a pas manqué à être loué par l’armée au cours de ce point de presse.

    Souvenez-vous, le Nord-Kivu reste le bastion des groupes armés nationaux et étrangers.

    Olivier Syasemba

      19

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *