À la Une Société DRC

Sud-Kivu : Deux jours de sit-in des habitants de Nindja à l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu pour exiger le retour du Mwami Marcel dans sa chefferie.

    Le conflit de succession déchire la chefferie de Nindja au Sud Kivu. Ces habitants dénoncent le trafic d’influence du gouverneur Claude Nyabugabo qui participe à la déstabilisation de cette chefferie. Selon les manifestants, celui-ci a installé Freddy Nindja, son frère, alors que le testament reconnaît Marcel Munganga. Les habitants de cette chefferie sont devant l’Assemblé Provinciale pour réclamer leur droit.

    Les habitants de la chefferie de Nindja en exile depuis plusieurs mois dans le groupement de Kaniola en Territoire de Walungu sont en sit-in devant l’entrée de l’Assemblée Provincial du Sud-Kivu pour demander le retour dans leur chefferie et le rétablissement du Mwami Munganga Marcel Nanidja dans ses fonctions.

    Ces habitants qui ont été déporté certains de Nindja à Kaniola et d’autres à Kalonge demandent aux autorités provinciales de faciliter le retour du Mwami de la chefferie de Nindja, Marcel Munganga Chihugo Cha Nanindja XIII. Maheshe, déporté à Bukavu depuis le mois d’octobre 2018.

    Les acteurs de la société civile de Nindja qui les accompagnent,  indiquent que le mwami Marcel Munganga a été défavorisé pour des fins électoralistes de l’ancien Gouverneur Claude Nyamugabo, qui a imposé à la population son frère Freddy Nanindja, alors que leur feu père avait laissé un testament précisant son successeur qui n’est autre que Marcel Munganga.

    Ils indiquent que le conflit de succession dans cette chefferie depuis ce temps, a été le facteur majeur favorisant le déplacement massif de la population de Nindja. Elles s’étaient dirigées dans les chefferies voisines, dont Ngweshe dans le territoire de Walungu, Kalonge dans la chefferie de Buhavu à Kalehe, Kaniola, Shabunda et dans la ville de Bukavu.

    Les habitants de la chefferie de Nindja demandent aux députés  provinciaux de plaider au plus vite en leur faveur, de peur d’être tenus responsables de ce qui pourrait arriver  dans le prochain jour.

    Ils demandent en plus au gouverneur de la province du sud Kivu de s’impliquer dans la restauration de la paix à Nindja. Ces habitants demandent également au chef de l’Etat de rendre réel la lutte contre la corruption dans cette contrée, et de punir sévèrement les individus qui s’adonne au trafic d’influence, et qui violent intentionnelle les lois du pays.

    Pascal D. NGABOYEKA

      18

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *