Sécurité DRC

Nord-Kivu/Goma : Le regain d’insécurité incite les habitants à la justice populaire.

A l’allure où vont les choses, la population sera tentée de se prendre en charge pour sa sécurité. Et ce sera la jungle. Si les agents de l’ordre public sont eux-mêmes auteurs de plusieurs violations de droits humains à l’encontre de la population, alors il y aura perte de confiance et le mariage sera résilié entre les parties prenantes.

Une femme d’une trentaine d’année a été tuée dans la nuit jeudi à vendredi 20 décembre au quartier Bojovu commune Karisimbi. Selon les témoins de l’événement, les auteurs étaient habillés en tenue similaire à celle de la Police Nationale Congolaise.

Par ailleurs, au quartier Mabanga-nord, un policier a été attrapé par la population, le soupçonnant d’un cas vol. Il a été tué. Comme cela ne suffisait pas, cette population, en majorité des jeunes en colère, ont incendié le bureau du quartier Mabanga nord.

L’insécurité à Goma va dans le sens des aiguilles, les autorités sont appelées à intervenir, a déclaré un habitant de Goma. Tenez, la nuit de mercredi à jeudi, c’est un jeune commerçant qui a été tué par un présumé policier, c’est dans le quartier Mabanga sud.

L’insécurité en ville de Goma est recrudescente  et permanente dans plusieurs quartiers situés dans la partie Nord de la ville. Ces signes ne sont pas à négliger, les services de sécurité, et les autorités politico administratives ont du pain sur la planche pour assurer une sécurité à la population.

David LUPEMBA

    10

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *