Uncategorized

Tanganyika : journée internationale de la jeunesse, Zoe Kabila appelle les jeunes à la responsabilité pour l’édification de la province

174 Vues

C’est la grande salle de l’institut Technique et Professionnel Lubuye qui a servi de cadre ce lundi à cette manifestation commémorative de la journée internationale de la jeunesse célébrée le 12août de chaque année.

A l’occasion, plus de 200 jeunes issus de différentes associations et réunis en différents groupes, ont développé plusieurs thèmes axés sur divers secteurs de la vie. C’est entre autre : les conflits intercommunautaires, l’entreprenariat des jeunes, la jeunesse et les violences sexuelles, les maladies sexuellement transmissibles, l’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes et bien d’autres.

Ces thèmes ont été exposés par ces jeunes repartis en dix groupes avant la séance des questions et réponses. A plusieurs moments, le gouverneur de province Zoé Kabila apportait sa contribution dans le débat tout en appelant les jeunes à leurs responsabilités en vue de l’édification de la province du Tanganyika.

L’autorité provinciale, les a en outre appelés à sauvegarder les acquits des efforts consentis par le gouvernement provincial en faveur du développement de la province du Tanganyika.

“Il y a des moyens pacifiques auxquels les jeunes peuvent recourir pour faire entendre leurs voix et non recourir à la violence”, a-t-il insisté. Message accueilli frénétiquement par les jeunes, qui ont manifesté leur ferme engagement d’accompagner le gouvernement provincial et le gouverneur qui travaillent, selon eux, pour le bien être de la population du Tanganyika.

A cette même occasion, les recommandations contenues dans un cahier des charges ont été lues, par des jeunes avant d’être déposées à l’autorité provinciale. Il faut dire que la commémoration de cette journée internationale de la jeunesse, a débuté le samedi dernier où les jeunes se sont réunis en atelier en vue débattre sur divers thèmes sous la supervision du ministre provincial de la jeunesse Radjabu Ali Lugogo

Moma Fataki