Uncategorized

Butembo : les 3 médecins détenus par la cour militaire seront bientôt mis en liberté provisoire ou en résidence surveillée.

368 Vues

Il s’agit des docteurs Sangala Kisako Hyppolite, Luendo Paluku Aurélien et Kasereka Gilbert, trois médecins de Butembo qui ont été arrêtés dans l’assassinat du docteur camerounais Mouzoko Richard Kiboung, tué à Butembo le 19 Avril 2019, où il était engagé dans la lutte contre Ebola.

L’annonce de leur éventuelle liberté provisoire ressort du communiqué conjoint signé ce mardi 13 Aout 2019 par le Conseil provincial de l’ordre des médecins du Nord Kivu et la cellule de l’ordre des médecins de Butembo. Selon ce communiqué des avancées significatives ont été notées, à l’issu des pourparlers tenus entre les autorités locales, le magistrat instructeur, les médecins et leurs familles.

” Il ressort de ces pourparlers : la non obstruction de la justice par les médecins ; les conditions de détention à améliorer ; le confrère devrait bénéficier des soins “, explique le communiqué.

Ces médecins disent avoir constaté que l’un de leurs confrères détenus à Beni était déjà malade dans son lieu de détention sans aucune assistance médicale. ” Après l’inventaire, nous notons des avancées significatives : les conditions de liberté provisoire et/ou de résidence surveillée sont définies et mises en marche, le confrère malade est transféré dans un hôpital de la place où il a commencé à bénéficier des soins ” ajoute le même communiqué.

Suite à ces avancées, l’ordre des médecins décide “de la suspension du mot d’ordre de la grève, de la mise en place d’une équipe de suivi pour la matérialisation des promesses de la mise en liberté provisoire  et/ou résidence surveillée, aux autorités de faire diligence pour l’organisation du procès afin de clarifier les choses dans un délai raisonnable, une assemblée évaluative est projetée dans un mois, faute de quoi la mesure de suspension de grève sera retirée

Par ces décisions, les membres de la corporation de la cellule de Butembo se disent soucieux du bien être de la population, prenant ainsi en compte la situation d’épidémie face à la maladie à virus Ebola aujourd’hui urgence de portée internationale.

Florida Kahambu