Uncategorized

Beni : une trentaine de personnes enlevés par des rebelles présumés ADF à Samboko

244 Vues

Une trentaine des personnes ont été enlevés par des rebelles présumés de forces démocratiques alliés(ADF) à Samboko-Tshanitshani près d’Oicha dans le territoire de Beni. C’était au cours d’une attaque qu’ils ont mené dans ce village ce mercredi 3 avril 2019 dans la matinée.

Vers 5 heures du matin, ces hommes armés ont commencé à attaquer la position militaire de la place avant de s’éparpiller dans tout le village. Ils ont pillé plusieurs biens commerciaux, des produits pharmaceutiques, des caprins et autres biens de valeur à côté des maisons incendiées rapporte la société civile locale.

Après leurs opérations, ces hommes armés ont pris la direction d’Apetinasana, emportant plusieurs civils dans la brousse. La société civile parle de 36 personnes de sexe et âges confondus.

Cette attaque est intervenue après une autre déplorée mardi soir en ville de Beni dans le périmètre des quartiers Ngadi et Boikene dans la commune de Rwenzori. Ils ont tenté d’attaquer une position militaire de Matete mais se sont heurter à une résistance des FARDC. Ce mercredi matin, des traces de sangs étaient visibles sur leur passage ce qui fait croire qu’ils auraient des pertes leurs infligés par les forces loyalistes.

Pendant ce temps, lundi dernier deux corps dans vie ont été découverts à Nzuma, partie rurale de la ville de Beni. Il s’agit des deux femmes disparus depuis vendredi alors qu’elles étaient parties au champ. Les qui étaient en putréfaction très avancée ont été inhumé sur place.

Delphin Mupanda