273 Vues

Les victimes de la Mercreco Goma ont assiégés le bureau de la Banque Centrale du Congo succursale du Nord-Kivu ce jeudi 17 octobre à Goma. Ces derniers accompagnés par certains militants du mouvement citoyen LUCHA réclament leur argent depuis que cette coopérative est incapable de trouver de liquidité et la banque centrale avait promis le remettre dans leur droit dans l’espace de 3 mois.

Ce qui n’a jamais été fait voilà 3 ans passés. Ils ont déposé leur mémorandum auprès du responsable de la BCC en province après beaucoup de négociations. Après la BCC, ils sont partis au rond Signers où il ont passé plus de 2 heures debout  brandissant leur calicot pour exprimer leur ras-el-bal.

« Il fait exactement 3 ans que la BCC ne parvient pas à restituer l’argent des membres de différentes Mecre de la ville Goma. Nous avons enregistré la mauvaise foi des dirigeants de la banque centrale qui ont institué le comité d’administration provisoire géré par Messieurs Bob et Shamavu qui ne veulent pas coopérer avec les membres. Pour tenir des réunions, c’était difficile », a expliqué Jean-Paul Maliro, secrétaire de redressement de la Mercreco Goma et lui-même victime.

Notre mémo a été reçu par le Directeur de la BCC Nord-Kivu après dispute car il avait déjà refusé à le rcvoir.Ce responsable a échangé même des paroles avec les journalistes qui couvraient la manifestation dont celui de la radio Okapi. Une chose déplorable, a  regretté Jean-Paul Maliro, avant de préciser que ce document sera transmis ce même jeudi 17 octobre, par DHL au Chef de l’Etat pour solliciter son implication dans ce dossier. Egalement, il annonce les actions des grandes envergures chaque 17 du mois pour réclamer leurs sous si rien n’est fait.

Nos efforts pour joindre Bob et Shamavu accusé par ces victimes de l’indifférence et de méfiance à leur égard, n’ont pas abouti.

Dalmond Ndungo