41 Vues

Le territoire de Walikale qui était exclu du projet d’appui au secteur agricole du Nord-Kivu sera bientôt intégré dans ce projet, révélation faite par le député provincial Prince Kihangi élu de walikale.

Ce parlementaire révèle qu’ aussitôt qu’il avait appris l’exclusion de son territoire, il n’avait pas tardé à alerter les autorités pour leur faire part du caractère non fondé de la causalité de cette exclusion. Projet d’appui au secteur agricole du Nord-Kivu est une intervention du Gouvernement congolais. Il est cofinancé par le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) à la hauteur de 63,8% ; le Fonds pour le développement international (OFID) contribue avec 18,3% ; le Gouvernement congolais avec un 11,2% et la participation des bénéficiaires directs est évaluée à 6,7%.

Lancé le 29 novembre 2018 à Kinshasa, et le 06 décembre de la même année à Goma, son siège opérationnel, l’objectif du PASA-NK est d’appuyer principalement quatre filières agricoles dans la province. Il s’agit du maïs, le riz, la pomme de terre ainsi que le café, avec un financement de plus de 53 millions de dollars. Le député provincial dit avoir écrit au Gouverneur du Nord-Kivu, au président de l’Assemblée provinciale et au Ministre provincial de l’agriculture, tous à Goma et lui ont promis adresser une correspondance à leur tour au coordonnateur du PASA-NK . “Les correspondances que j’ai adressées aux autorités et sur lesquelles j’ai reçues de suite favorable, me permettent ici de dire que walikale sera aussi intégré parmi les 5 territoires ciblés par ce projet, je suis fière d’avoir mener ce plaidoyer “ a déclaré Prince Kihangi.

Financé par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) à hauteur de 53 millions USD, ce projet mettra entre autres un accent particulier sur la chaîne de valeur du riz, du maïs , des pommes de terre et du café pour une durée de neuf ans

David Lupemba

Laisser un commentaire