73 Vues

Les avenues Hambe et Nuru viennent d’être consumées par le feu à Nyamugo dans la commune de Kadutu ce mardi 10 septembre 2019. Plus de 300 maisons calcinées et 5 blessés graves dont deux enfants, d’après un bilan provisoire donné par les habitants.

 C’est aux environs de 10h30 que la première maison a pris feu à partir de l’endroit dit « 6h à 6h » à quelques mètres de l’école primaire Nyamugo avant d’embraser des centaines d’autres maisons en amont, selon ces habitants qui ont tout perdu. Sur place, des débris des tôles et d’autres biens de valeur des habitants restent engloutis dans les décombres, des câbles électriques de la SNEL incendiés ; l’émotion est à son comble.  La maison de la chef du quartier Nyamugo, l’une des victimes a été également touchée. Son mari, Cheh ASUMANI KASONGO affirme avoir tout perdu, « c’est terrible ce que nous venons de vivre aujourd’hui. Nous venons de tout perdre, plusieurs familles ont également perdu leurs biens ; cela fait plusieurs heures que nous tentons d’éteindre le feu mais en vain »

La plupart des maisons parties ont été construites en planches superposées les unes sur les autres et en semi durables sans aucun respect des normes urbanistiques. Plusieurs familles restent sans abris en cette saison pluvieuse dans des conditions humanitaires déplorables à Nyamugo, le bourgmestre de Kadutu, Bekao MUNYOLE présent sur le lieu du drame en appelle à une intervention urgente du Gouvernement et une chaine de solidarité des personnes de bonne volonté

Cinq personnes ont été grièvement blessées, parmi lesquelles deux enfants qui seraient morts, selon les habitants ; pendant que les autorités locales n’avancent aucune perte en vie humaine. Le drame de Nyamugo dont l’origine serait liée à une mauvaise installation électrique via le système « ki groupé » survient pendant que les blessures de Camp Zaïre sont encore fraiches : début juillet dernier, près de 200 maisons ont été incendiées, poussant plus de 1800 personnes dans la rue.

Colette Salima

Laisser un commentaire