À la Une Sport Sport DRC

30 juin 2019 : Les Léopards dressent les fronts longtemps courbés

276 Vues

Il était 19h GMT lorsque le coup d’envoi de cette rencontre a été donné par l’arbitre. Un air de vengeance planait sur ce match. Les hommes de Florent Ibengué souhaitent laver l’affront de la défaite à domicile face à cette même équipe en phase éliminatoire de cette CAN 2019.

Dès les premières minutes de jeu, les duels entre congolais et Zimbabwéens étaient très disputés. Les deux équipes ont clairement montré leur envie d’en découdre l’un d’avec l’autre. Les Léopards sont bien rentrés dans ce match à l’image de l’engagement du capitaine Chafiq Youssouf Mulumbu qui a obtenu un coup franc dans les premières minutes de jeux.

A la 4è minute de jeu, les hommes de Florent Ibengué ont confirmé leur bon début de match, par une ouverture du score. Maghoma tire très bien le coup-franc qui est mal repoussé par le gardien des Warriors, qui profite à Jonathan Bolingi, qui met le ballon au fond des filets Zimbabwéens 0-1.

Après cette ouverture du score, les Warriors ont tenté de réagir dans la foulée mais sans succès. Les débats se sont équilibrés entre Congolais et Zimbabwéens. Les deux équipes ont décidé de ne pas se faire de cadeau au cours de ce match.

Elvis Chipezeze, le gardien du Zimbabween le légende dira que le ballon est devenu un oeuf dans ses mains sur le coup franc de la RDC.
C’est logiquement que la RD Congo corse l’addition, à la 33è minute de jeu. Parti à la limite du hors-jeu et bien lancé dans l’espace par Mpeko, Bakambu se retrouve seul face à Chipezeze et le trompe d’un très bel extérieur du droit. Le score est donc de 0-2 en faveur des Léopards de la RD Congo.

Les hommes de Florent Ibengué paraissent plus sereins et se contentent désormais de contrer les assauts des Warriors qui souhaitent réduire le score avant la fin de la première période. Pour l’heure la RD Congo a fait ce qu’il fallait. C’est finalement sur ce score de 0-2 en faveur des Congolais que l’arbitre du match siffle la pause.

Les Warriors paraissent plus déterminés à marquer, car menés au score. Par ailleurs, les Léopards dominent nettement la rencontre mais ils peinent à concrétiser leurs occasions.

Le match suit son cours, d’un camp à un autre. Les duels sont amplement disputés en particulier la bataille du milieu de terrain. A la 63ème minute, la RD Congo a obtenu un pénalty. Lancé dans la profondeur, Bakambu dribble Chipezeze qui, dans sa sortie, fauche l’attaquant congolais dans la surface. L’attaquant congolais transforme lui-même le coup de pied arrêté. L’addition du score 3-0.

Comme depuis le début de cette rencontre, les Warriors du Zimbabwe essaie à chaque fois de réagir dans la foulée après avoir concédé un but. Toujours sans réussite car leurs assauts sont stoppés, voire éloignés par la défense des Léopards.

A la 78ème minute, la RD Congo marque un quatrième but. Assambalonga punit une nouvelle fois les Warriors sur une nouvelle bourde de Chipezeze qui relâche un ballon sur une frappe de Mechack Elia et remet la balle dans les pieds de l’attaquant congolais (0-4).

En cette date que les congolais commémorent pour la 59ème fois l’indépendance de leur grande nation, Les Léopards de la RD Congo ont largement disposé des Warriors du Zimbabwe (0-4). Avec trois points et une différence de buts désormais à zéro, la RDC peut, plus que jamais, espérer une place parmi les meilleurs troisièmes.

Moma Fataki