289 Vues

Le Chef de l’État entend tout mettre en œuvre pour éradiquer la maladie à Virus Ebola à l’Est du pays. Ce samedi 27 avril 2019, le Président de la République a réuni autour de lui une commission spéciale chargée d’évaluer et de combattre la maladie à Virus Ebola.

Le Premier Ministre, le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, le Ministre du budget, le Ministre des Finances ainsi que le Ministre de la Défense réfléchissent autour de cette problématique sociale avec les membres du cabinet du Chef de l’Etat.

L’épidémiologie de renommée internationale Dr MUYEMBE, Directeur Général de l’INRB participe aussi à cette importante réunion. Son expertise est sollicitée pour vaincre la résistance du virus Ebola.

A l’issue des échanges, il a été décidé ce qui suit :

1. La gestion de l’épidémie est désormais collégiale et multisectorielle.  Un comité de pilotage de riposte a été créé.
2. Ledit comité connaîtra l’implication de la présidence de la République, des ministères de la défense, de l’intérieur, du budget, finances et affaires humanitaires.
3. La Police Nationale et l’armée en collaboration avec la Monusco ont vu leur rôle renforcé en vue de sécuriser les centres de riposte et de traitement.
4. Les ministères des finances et du budget ont été instruits pour mettre les moyens conséquents à la disposition du Comité de pilotage de riposte afin que les experts disposent de toute la logistique appropriés.

Le Ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, a eu l’occasion de présenter au Président de la République, comme il l’avait souhaité, l’évolution de l’épidémie ainsi que les défis et les avancées positives de la riposte. Lors de son exposé, le Ministre de la Santé a insisté sur le fait que, compte tenu du contexte sécuritaire difficile, cette épidémie avait dépassé le seul cadre de la santé publique. Jusqu’à présent, l’épidémie a pu être contenue dans deux provinces de la République Démocratique du Congo mais pour pouvoir y mettre définitivement fin, il est nécessaire de renforcer la composante multisectorielle de la riposte, et donc l’implication d’autres ministères-clé sous la coordination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

S’adressant aux habitants de Beni il y’a quelques jours, le Chef de l’Etat avait promis de ne ménager aucun effort afin de venir à bout de cette maladie.

PEM