Société

RDC-Ebola : Plus d’indignations à cause de la mort du Dr Richard Valery Mouzoko Kiboung

579 Vues

Dr Richard Valery Mouzoko Kiboung mort hier à Butembo lors d’une attaque des miliciens aux cliniques universitaires. Ce courageux père de famille de camerounaise, il laisse une veuve et quatre jeunes orphelins, dont deux garçons et deux filles âgés de 12, 10, 8 et 6 ans. C’est une perte dévastatrice et douloureuse.

La douleur aussi grande que les messages des compations et indignations jaillissent de tout horizon. Après Leila Zerrougui, la représentante du secrétaire général des Nations-Unies au Congo, c’est autour du Dr Deo Nshimirimana Représentant ad intérim de l’OMS en RDC de s’exprimer.

« Nous avons perdu un original et brave acteur de la santé. Il était au front d’Ebola, en plein exercice de ses activités, pour sauver des vies des communautés à Butembo, au Nord Kivu. » a-t-il lancé aux agents de l’Organisation Mondiale de la Santé, , en promettant à l’âme du défunt Dr que la lutte contre Ebola va continuer jusqu’à son contrôle total, pour honorer sa mémoire.

De l’autre côté les membres des Coordinations urbaine et territoriale de la Société civile Forces vives de Butembo et de Lubero, réunis à Butembo en session extraordinaire, ce samedi 20 avril 2019 ; ont dit dans leur déclaration conjointe, qu’ils sont « profondément choqués et attristés par le malheur inopiné qui a frappé l’Organisation Mondiale de la Santé en particulier, et les organisations impliquées dans la riposte contre l’épidémie à Virus Ebola en général suite au meurtre du Docteur Richard Mouzoko Kiboung».

Ces derniers condamnent avec force les menaces, les attaques et les violations répétitives perpétrées à l’encontre des équipes de la riposte contre la maladie à virus Ebola et dont les dernières barbaries enregistrées au cours de la journée du 19 avril 2019 ont occasionné la mort de cet expert professionnel de la santé, Docteur Richard mouzoko kiboung pendant qu’il était en plaine activité de réponse Ebola au sein des cliniques universitaires de l’UCG pour sauver les vies humaines.

Le corps du Docteur Richard Mouzoko a quitté Butembo aujourd’hui pour être rapatrié dans son pays d’origine.

Djaffar Al Katanty