220 Vues

Alors que la publication des résultats des élections partielles pour les circonscriptions de Beni ville et territoire, ville de Butembo et territoire de Yumbi est attendue dans quelques heures conformément au calendrier électoral de la CENI, les techniciens des centres de vote de la CENI dans le territoire de Beni, refusent de remettre à la commission électorale, les résultats des élections dans certains centres de vote.

Ils préfèrent garder les clés USB et cartes SD sur lesquelles se trouvent ces résultats. Ils réclament le payement de la totalité de leurs salaires par les responsables de la CENI, comme convenu dans le contrat.

Depuis ce jeudi 04 avril 2019, la tension était au bout de dégénérer au bureau de cette commission électorale. Ils dénoncent la violation des accords signés avant la reprise du travail après le passage à Beni du président de la CENI Corneille Nangaa.

Tandis-que la convention était de payer chaque agent 400 dollars selon ces grévistes, ils ont été surpris de recevoir 200 dollars, pourtant le travail a pris fin avec la fin du processus électoral. 

« Nous constatons qu’il y a des incompréhensions autour du payement de notre salaire, nous avons encore leurs résultats, qu’ils nous remettent dans notre droit comme prévu. Ils nous exigent de déposer les clés USB et cartes SD sans nous donner notre argent. Ils nous disent que celui qui s’oppose entre sur la liste rouge de la CENI. Tous les députés du territoire de Beni, je vous préviens que ça risque de tourner mal contre vous car nous avons encore vos résultats et si on parvenait à jeter une ou deux clés USB, vos voix seront perdus et ne venaient plus nous déranger. Alors nous vous prions de plaider pour nous en fait de nous remettre dans notre droit…» a déclaré un agent de la CENI.

Ces agents étaient affectés jusque dans le fond du territoire de Beni. Ils disent avoir fait face aux intimidations et pression des groupes armés notamment les Maï-Maï dans les zones très insécurisées. Nos efforts pour entrer en contact avec les responsables de la CENI territoire de Beni sont testés sans succès.

Cette manifestation risque de compromettre la publication ou la crédibilité des résultats de la CENI, si elle les publiait sans tenir compte de ceux qui se trouvent sur les clés USB et cartes SD et pourra susciter des réactions dans le chef des candidats.

Pendant ce temps, les témoins de certains candidats continuent à effectuer des sit-in devant les bureaux de certains partis politiques pour réclamer aussi leurs salaires. Les candidats visés préfèrent rester en cavale pour échapper à leurs ex travailleurs.

Delphin Mupanda