385 Vues

Dans une correspondance transmise à la CAF dont votre site s’est procuré une copie, la direction du TPM attire l’attention sur plusieurs méthodes obscures que le Simba SC fait subir à ses adversaires.

Plusieurs plaintes des équipes qui se sont produites à Dar es Salam en Ligue des Champions sont parvenues à la CAF. Nkana, JS Saoura, Al Ahly et récemment Vita Club, tous les adversaires de Simba SC se sont plaints du bus de médiocre qualité et de cette odeur étrange et déplaisante présente dans le même autobus ; sont également relevés le harcèlement de l’équipe visiteuse par les supporters de Simba SC lors de l’entraînement officiel au stade et le jour du match à son arrivée au stade.

Au-delà de tous ces griefs à la charge du club tanzanien, notons qu’il a été prouvé que les supporters de Simba SC tentent, le jour du match, d’empêcher l’équipe visiteuse d’utiliser l’entrée désignée dans les vestiaires à l’arrivée au stade. Et qu’un « parfum étrange » est encore présent dans le vestiaire de l’équipe visiteuse, une odeur âcre le jour du match.

A Dar Es Salaam, l’équipe locale est inhospitalière. Arrivé en Tanzanie ce mercredi soir, le TPM a attiré l’attention de la CAF, de la FECOFA et de la Fédération Tanzanienne de Football sur ces manquements. Al Ahly, Saoura et Vita Club en savent quelque chose : il a été mis à leur disposition des terrains d’entraînement de très mauvaise qualité.

Ainsi alerté, le TPM n’avait d’autre choix que de demander l’intervention de la CAF. La direction du club sollicite le maximum de coopération de Simba SC afin que le match de samedi prochain puisse être joué en toute sportivité, sans faire place à une tentative d’influencer le résultat en violation des règles et règlements. Ainsi, le TP Mazembe se réjouirait-il de pouvoir affirmer, à l’issue de la rencontre, qu’elle a eu lieu dans le respect des principes du fair-play.

Moma Fataki