À la Une Société Société DRC

DRC : Témoignage après l’attaque armée du dimanche contre le convoi mixte Fondation Panzi – Fond Social RDC et Banque Mondiale dans la province du Tanganyika.

236 Vues

Une équipe conjointe de l’Hôpital et de la Fondation Panzi, du Fonds Social de la République Démocratique du Congo et de la Banque Mondiale en Mission exploratoire dans le Tanganyika a été attaquée par des bandits armés à 58 Km de Kalemie le dimanche 24 mars 2019.

Selon le Docteur Christine Amisi, Secrétaire Exécutive de la Fondation Panzi, il était question d’appuyer 5 zones au niveau de la province de Tanganyika dont Kalemie, Nyemba, Nyunzu, Moba et Manono. C’est ainsi que nous avons envoyé une équipe d’appui à l’expansion de ce projet au sein de cette province. «Mais malheureusement l’équipe a été attaquée en cours de route» a-t-elle regrettée.

Cette mission d’une semaine s’y est rendue pour actualiser des besoins dans le contexte et de voir les possibilités de mener des interventions dans la prévention et la prise en charge holistique des survivantes des violences sexuelles et basées sur le genre et était composée de cinq personnes.

«Sur la route Kalemie-Nyemba, on est tombé dans les mains des assaillants qui ont tirés sur nous à bout portant dans les pneus du véhicule, nous ont fait descendre de la voiture, ont récupéré tout ce qui était dans le véhicule, ont menacé de nous prendre dans la brousse avec eux, et à la dernière minute ils nous ont autorisé de partir pieds nus, torses nus jusqu’au bureau du Fond Social à Kalemie », témoigne Bertin Rutega, Directeur de programme de la Fondation Panzi et membre de cette délégation.

«On voyait la mort en face» a répété Bertin Rutega.

Pour Harald, représentant de la Banque Mondiale, même les attaques de ces bandits ne conduiront pas à l’arrêt des activités.  « Nous sommes dans un choc mais à cause de certains bandits on ne peut pas stopper les activités».

Cette attaque contre cette délégation arrive alors que ce n’est pas la première fois que la Fondation Panzi a effectué une mission dans cette province.

D’ailleurs jusqu’en ce moment, une autre équipe de la Clinique Mobile de Panzi conduite par le Dr Mayele est à Kalemie en pleine réparation des fistules urogénitales. Mais traumatisée, l’équipe attaquée est dans l’obligation de quitter la province du Tanganyika en toute urgence.

Le Docteur Denis Mukwege ne cesse de dénoncer ce genre d’humiliations subies par le peuple Congolais depuis plusieurs années.

«Le peuple congolais est humilié, maltraité et massacré depuis plus de deux décennies au vu et au su de la communauté internationale», a rappelé le prix Nobel de la Paix 2018 dans son discours d’Oslo.

Djaffar Al Katanty