À la Une Société DRC

Nord-kivu : Le Parc National des Virunga, encore en fois attaqué par des hommes armés

273 Vues

A peine quelques semaines seulement après sa réouverture, les gardes parc ont été attaqués hier 07 Mars 2019 par des hommes en armes non identifiés. Un garde est tombé au cours des affrontements.

Ces attaques au plus ancien parc d’Afrique avaient poussé à sa fermeture aux touristes pendent 9 longs mois, avant sa réouverture ce 17 février. La fermeture avait été décidée après plusieurs incidents meurtriers survenus au printemps 2018. Un manque à gagner dans le secteur du tourisme qui profiterait peut-être aux groupes armés qui ont établi leurs bases dans ce site inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1979.

Dans un communiqué, le PNVi confirme l’attaque et regrette la perte du ranger tué : « Le Parc National des Virunga a la profonde douleur de confirmer le décès du Garde parc Freddy Mahamba Muliro lors d’une attaque sur une position des gardes ce jeudi 7 mars 2019 au secteur centre du parc, secteur frappé par l’instabilité. »

Le Directeur du parc, Emmanuel de Merode a relevé que « Nous sommes profondément endeuillés par le décès du Garde Freddy. C’est tragique de voir qu’une vie dédiée au service du Virunga soit interrompue à un si jeune âge. Maintenant plus que jamais, le décès du garde Freddy met en exergue les menaces qui pèsent sur les gardes dans leur effort de protection du Parc National des Virunga. Le décès du garde Freddy représente une autre perte dévastatrice pour nos gardes, portant à 176 le nombre total des gardes tombés dans l’exercice de leurs fonctions ».

Le Parc National des Virunga, fondé en 1925,est un Site d’une étendue de 7800 Km2 allant des Montagnes Virunga au Sud jusqu’au Monts Ruwenzori au Nord. Il se situe à l’Est de la République Démocratique du Congo. Il est contigü au Parc National des Volcans au Rwanda et aux Parcs Nationaux des Monts Ruwenzori et du Queen Elizabeth en Ouganda.

Djaffar Al Katanty