234 Vues

Le Ministère de la Santé a organisé le week-end dernier, en partenariat avec Kinshasa Digital, Path et Internews, un hackathon sur Ebola pour les étudiants de Kinshasa. La thématique retenue pour la hackathon était : « Comment les agents de la riposte contre Ebola peuvent mieux utiliser les nouvelles technologies pour atteindre leurs objectifs de communication aux niveaux local, national et international ? ». L’objectif de l’évènement était notamment de sensibiliser les jeunes de Kinshasa, vivant à plusieurs milliers de kilomètres de l’épicentre de l’épidémie, sur la problématique d’Ebola.

Pendant 24 heures, une cinquantaine d’étudiants ont travaillé en équipe pour développer des solutions innovantes pouvant aider les équipes de riposte dans leur travail. La thématique touchant plusieurs domaines, les étudiants avaient reçu comme instruction de former des équipes pluridisciplinaires mélangeant des étudiants en informatique, communication/journalisme et médecine.

Le Ministre de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga, ainsi que des partenaires du Ministère de la Santé sont passés au hackathon dans l’après-midi du samedi. Ils ont rencontré des étudiants qui leur ont brièvement exposé les projets sur lesquels ils travaillaient. Tous les invités ont été particulièrement impressionnés par la qualité et la pertinence de certains projets conçus par des étudiants qui n’ont jamais travaillé dans une riposte contre Ebola.

Ce dimanche 3 mars 2019, les dix équipes ont présenté leur projet à un jury composé de représentants du Ministère de la Santé, Path, Kinshasa Digital, Internews, Congolia, TMB, Viamo, et BlueSquare. La compétition fut serrée et plusieurs projets se sont démarqués. La créativité et l’innovation étaient au rendez-vous. Nous avons pu, ainsi, découvrir l’idée d’une application mobile pour aider les prestataires de soins à identifier les patients suspects ou encore d’un bracelet connecté qui monitore la température des contacts pendant la période de suivi.

L’équipe gagnante sera annoncée lors de la Kinshasa Digital Week du 12 au 13 avril 2019. Elle recevra trois mois d’accompagnement et de coaching à l’Incubateur Congolia ainsi qu’une contribution financière par une banque. Par ailleurs, lors de la compétition, le Ministère de la Santé a identifié quelques talents qui pourraient travailler à temps partiel au sein de la riposte contre Ebola, notamment au niveau du nouveau système de gestion de l’information. Un deuxième hackathon sur Ebola sera organisé par Internews à Goma en avril.

Djaffar Al Katanty