562 Vues

La crise au sein de la coalition LAMUKA se définit un peu plus clairement maintenant, avec cette déclaration de la plateforme politique que dirige l’ancien gouverneur de Katanga, Moïse Katumbi chapwe reconnaissant l’élection, la proclamation, la validation et l’investiture par la cour constitutionnelle du président Félix-Antoine Tshisekedi.

Il y a une semaine, le candidat malheureux à la présidentielle, Martin Fayulu Madidi de la coalition soutenue par la plateforme Ensemble pour le Changement, tournait dans tout le pays appelant les congolais à ne pas reconnaitre la victoire de Félix Tshisekedi. Dans cette même semaine l’UNAFEC de Kyungu wa Kumwanza quittait la coalition, Et maintenant que la plus grande et la plus importante plateforme politique de la coalition vient de le prendre à contrepied.

Dans sa récente tournée à l’Est de la RDC, le surnommé soldat du peuple n’était pas accompagné par la madame Eve Bazaiba du MLC qui ne l’avait jamais lâché dans ses déplacements pendant la campagne électorale. Le MLC a-t-il aussi quitté le chant du coq ? Oui ou non, la réponse ne changera pas la déclaration politique de ENSEMBLE de ce 26 février.

La plateforme de Moïse Katumbi ne compte que sur la libération des prisonniers politiques et le retour de l’exil de Mbusa nyamwisi et de son président Moïse Katumbi afin qu’elle poursuive sa lutte pour l’établissement d’un Etat de droit démocratique, le respect des libertés et de la dignité humaine avec ses 66 députés nationaux et 97 provinciaux ; pour ainsi prouver sa place de la première force de l’opposition en RDC.

Djaffar Al Katanty