389 Vues

L’incendie de cette nuit au Centre de Traitement d’Ebola Katwa a fait un bilan d’un mort. Selon le bourgoumestre de la commune de Mususa, Monsieur MBAYITOYA BOVICK,  il s’agit d’un garde malade qui tentait de se sauver et qui est allé tomber dans la rivière située non loin du lieu du drame. Il qualifie cet acte de cime de la part des auteurs.

Le MSF a fait savoir via son compte twitter que suite à cet incendie, il n’est plus possible de prendre en charge les malades dans ce CTE. Les 6 patients suspects dont les cas étaient en investigation et les 4 confirmés qui y étaient, ont été transférés vers d’autre centre de traitement pour y continuer la prise en charge.

Le maire de Butembo joint par notre correspondante à Butembo, a fait le bilan. « Nous avons trouvé que c’est la paillote d’accueil qui a été incendié et à côté de cette paillote il y avait un véhicule qui sert de déplacement du staff de MSF qui gère le centre de traitement, et quelques motos. Tout autour du centre, nous avions constaté aussi que il y a les 2 groupes électrogènes qui étaient sous allumentation qui ont été aussi incendiés, et c’est là qu’ils ont même commencé parce qu’ils devraient d’abord couper le courant pour qu’ils puissent faire bien leur opération sans problème. C’est ainsi qu’ils ont brulé les deux groupes qui alimentaient le centre, ils se sont attaqués aussi sur la cellule qui gérait la logistique derrière ce centre-là. Ce qui nous rassure c’est qu’il y avait l’internement de 10 malades, et dans les 10 il y avait 4 cas confirmés et 6 cas non confirmés [encore en investigation, ndlr]. Nous étions obligés de patienter et nous avons réorganisé le service, nous avons même évacué les malades pour d’autres centres dont celui de Butembo et le centre de transit pour les 6 suspects de Katwa. » A expliqué monsieur le maire Sylvain Mbusa Kanyamanda avec regret et en se félicitant quand-même de la reprise de contrôle rapide.

Le Maire appelle la population à ne pas s’attaquer à la riposte contre Ebola

« Nous lançons un appel de conscientisation à toute la population de Butembo que cette maladie ne doit pas constituer aussi des poches de résistance jusqu’à ce niveau. Ne vous attaquez pas à des individus, ne vous attaquez pas aux sites qui nous servent de traitement. Cela risque de préjudicier toute la ville, toute la province et toute la nation ».

Consécutivement à cet incendie, les activités scolaires ont été paralysées à l’institut technique de Kirimavolo. Les élèves et enseignants ont été renvoyés à la maison en attendant la décontamination du CTE car œuvrant non loin de cet établissement  scolaire. Les responsables tout comme les élèves contactés condamnent  cet agissement des gens qui les expose à  cette maladie dangereuse.

Florida Kahambu