143 Vues

Siégeant hier Conseil Ntional de Sécurité avec tous les concernés en matière de séccurité, des grandes décisions montrant la determination du Chef de l’Etat à en finir avec l’insécurité dont la population du territoire de Beni dans le Nord-Kivu et à Yumbi dans le Maïndombe sont victimes.

 Les habitants de ces 2 territoires n’avaient pas voté pour le nouveau président de la RDC, ni pour quelqu’un d’autre, à cause du repport décidé à une semaine du scrutin, suite à la persistance de l’insécurité dans ces regions.

En ce qui concerne Beni, le Présidet de la République comptant sur la collaboration de la communauté nande, plus spécialement les notables à Kinshasa et dans le grand-Nord, vient de lancer une invitation à la communauté Kighanda, députés, sénateurs et notables pour une réunion avant la fin de cette semaine.

Dans le même contexte, il présidera en personne une grande rencontre dans le grand nord, conformément à sa promesse de campagne, pour trouver les voies et moyens de mettre fin à cette tragédie. Il est donc demandé à tous les leaders, les notables, les chefs coutumiers, les confessions religieuses du grand-nord vivant au pays comme à l’étranger, et d’autres qui ont une influence dans cette partie du pays d’apporter leur soutien patriotique à la résolution de ce drame.

Une réunion Congo – RDC – HCR pour résoudre la situation de Yumbi

S’agissant des déplacés de Yumbi, le président envisage une tripartite RDC, République du Congo et le Haut commissariat des Nations-Unies pour le Refugiés en vue de prendre toutes les dispositions nécessaire pour le retour de nos compatriote dans des bonns conditions à Yumbi. Il a profitéde cette occasion pour remercier le pays frère d’en face pour avoir accepté d’heberger et de venir en aide à 16000 congolais dans un petit village de 2000 habitants.

Djaffar Al Katanty