Politique DRC Société DRC

Beni: une marche pacifique pour dénoncer la recrudescence de l’insécurité

122 Vues

Marche pacifique en ville de Beni ce jeudi 14 février 2019, pour réclamer le retour de la paix dans la région de Beni. Les manifestants étaient majoritairement des militants du mouvement Lutte pour le changement (LUCHA) et les habitants du quartier Rwangoma en commune de Beu, un quartier victime du dernier massacre attribuée aux rebelles présumés de forces démocratiques alliés (ADF).

Ils ont remis un mémorandum à l’autorité urbaine et les noms des victimes de cette tuerie pour se rassurer que toutes les victimes sont répertoriés. Des recommandations ont été fournies par ces derniers pour demander l’implication totale des autorités pour éradiquer l’insécurité.

« Monsieur le maire, c’est depuis 4 ans que les civils ne cessent de périr dans la région de Beni à l’arme blanche et en feu et de la manière la plus atroce. Les sources locales bien recoupées et des rapports organisations crédibles par de plus de 3000 morts. C’est énorme mais pas suffisant visiblement pour réveiller la compassion à l’égard de Beni et déclencher un intérêt soutenu pour cette région de la part de ce qui ont le devoir de nous sécuriser…» ont-ils lu dans leur mémorandum remis au maire de la ville.

L’autorité urbaine de Beni, Nyonyi Bwanakawa Masumbuko, les a accueilli et échangé avec eux pendant un bon moment dans la salle de la mairie de Beni. Elle a pris acte des recommandations lui fournit et promet envoyer rapport à la Hiérarchie. Néanmoins, le maire de la ville a appelé tout le monde de preserver la paix et à être vigilant.

Rappelons-le, dans la nuit du jeudi 07 au vendredi 08 février 2019, les rebelles présumés ADF ont fait incursion dans le quartier Rwangoma en ville de Beni, où, ils ont tué au moins 7 personnes. Pendant ce temps, des déplacements de la population y sont observés et la terreur persiste.

Delphin Mupanda